La pause déjeuner :
étude sur les habitudes et attentes des salariés.

Le bonheur
est dans l’assiette !

Télétravail, nomadisme, coworking, intensification des rythmes, allongement des temps de trajet... L’environnement professionnel des salariés se transforme et le bien-être au travail fait plus que jamais partie des préoccupations des entreprises.

La pause déjeuner, dont la durée a considérablement diminué ces vingt dernières années, est-elle devenue la variable d’ajustement de la journée de travail ? Comment est-elle investie par les salariés français ? Le restaurant d’entreprise doit-il se réinventer ? Quels bénéfices apporte-t-il réellement ?

Elior a choisi de confier la réalisation de son étude sur la pause déjeuner et les habitudes et attentes des salariés en France à l’institut de veille sociologique Sociovision, partenaire d’Elior Group depuis plus de 15 ans...

Plus de 8 000 répondants disposant d’un restaurant d’entreprise se sont exprimés sur leurs habitudes et attentes alimentaires ainsi que sur leur vision du restaurant d’entreprise d’aujourd’hui et de demain, en 2025.

La pause déjeuner, c’est sacré !

Ô joie, les rythmes de travail n’ont pas eu raison de cette coupure ! Les salariés français sont toujours très attachés à leur temps de repas. La pause déjeuner, c’est bien plus que manger. Dans l’esprit des salariés, ce moment rime avant tout avec convivialité. C’est aussi l’occasion de recharger les batteries ou de s’occuper de ses petits trucs perso.

  • La pause déjeuner
    est un moment sacré
    pour 84 % des salariés.
  • Elle permet d’être plus efficace selon 85 % d’entre eux.
  • La pause déjeuner, en moyenne, c’est 52 minutes, dont les 3/4 sont consacrés au repas.
Pour 54 % des salariés,
cette pause ne sert pas qu'à déjeuner.

La pause déjeuner,
une question d’habitudes

Pour une grande majorité de salariés, la pause déjeuner c’est une histoire de routine et de petits rituels.

On déjeune en compagnie des mêmes personnes, aux mêmes heures et dans un budget variant très peu d’un jour à l’autre.

  • Les salariés accordent
    entre 30 minutes et 1 heure
    à leur pause déjeuner.
  • Pour 88 % d’entre eux,
    cette pause se prend toujours avec les mêmes têtes.
  • Pour 90 % des salariés,
    la pause déjeuner se déroule toujours aux mêmes heures, entre 11h30 et 14h30.

La pause déjeuner demain ?

En 2025, le restaurant d’entreprise devra être un facilitateur, apporter toutes les informations nécessaires à un bon suivi alimentaire, devenir un lieu évènementiel de découvertes gustatives... Entre interactivité et personnalisation, le nouveau restaurant proposera un ensemble de services pratiques destinés à optimiser la vie et l’alimentation des salariés.

Ainsi, en 2025...
Les deux attentes les plus fortes concernent :
l’information sur l’origine des plats et la découverte culinaire !
  • 80 % des salariés souhaitent plus d’informations sur l’origine des plats.
  • 80 % des salariés souhaitent plus de découverte culinaire.

Les différents profils de la pause

Il existe de grands profils de fidèles de la pause déjeuner. Homme ou femme, cadre ou non, jeune ou moins jeune, ces convives n’ont pas les mêmes attentes. Elles varient en fonction de leurs envies (et de leur régime), de leur budget, du temps qu’ils ont à y consacrer.

Pour certains, la pause est un moment sacralisé, synonyme de plaisir. Plaisir des sens pour les uns, joie de partager ce moment avec ses collègues pour les autres. Pour les gastronomes et hédonistes, le restaurant d’entreprise permet d’avoir du choix, des plats gourmands, des menus complets, dans un cadre convivial.
Profil hédoniste
Profil pragmatique
Pour d’autres, le restaurant d’entreprise est synonyme de pragmatisme. C’est la solution idéale pour profiter d’une offre de qualité, variée – produits bio, plats végétariens, street food – et surtout, à bon prix. Pragmatiques comme traceurs voient le restaurant d’entreprise comme un lieu adapté à leurs attentes : déjeuner oui, mais sans rester trop longtemps à table.
Profil traceur
Profil gastronome

En conclusion : vive la pause déjeuner !

La pause déjeuner est un moment clé de la journée des salariés, et son meilleur allié semble bien être le restaurant d’entreprise.

C’est en tout cas ce que montrent les résultats de l’enquête. 96 % des salariés disposant d’un restaurant d’entreprise le fréquentent. Les 3/4 y déjeunent au moins 4 fois par semaine.

En moyenne, les salariés interrogés dépensent 4,40 € pour leur déjeuner au restaurant d’entreprise, un budget stable pour 71 % d’entre eux.

En offrant le meilleur rapport qualité-prix possible, en contribuant à des relations professionnelles de meilleure qualité, à la santé alimentaire des salariés et donc à leur meilleure efficacité au travail, le restaurant d’entreprise se place en haut du palmarès de ces espaces qui améliorent la qualité de vie au travail.

De plus en plus de dirigeants reconnaissent le lien ténu entre bien-être au travail et performance économique, et souhaitent favoriser l’épanouissement et le confort de leurs salariés. La restauration d’entreprise, lorsqu’elle est mise en place, crée cette parenthèse sympathique entre collègues, une bulle privilégiée où l’accès pour tous à une offre variée devient possible. Une offre qui correspond aux attentes des Français : des produits équilibrés, bio ou d’origine locale, des plats appartenant à notre patrimoine alimentaire ou d’autres horizons, les dernières saveurs à la mode, burgers et snacks revisités.

Les salariés sont très attachés à leur restaurant d’entreprise, et considèrent, à une écrasante majorité, qu’en disposer est « un vrai plus ». Et si celui-ci répond déjà très bien à leurs attentes, demain, ils souhaitent avoir accès à plus d’informations et de découvertes, plus d’interactivité et de personnalisation, et plus de praticité !